L’en­tre­tien de votre linge

Parce qu’un linge de maison bien entretenu résistera mieux à l’usure du temps, il est des précautions à prendre avant sa toute première utilisation puis tout au long de sa vie. Voici quelques principes de base…

Le Trempage du linge neuf : 
• Avant toute utilisation, il est conseillé de faire tremper le blanc comme le linge de couleur dans de l’eau froide et claire, c’est-à-dire sans aucune adjonction de détergent ou de lessive. Ce premier bain d’eau claire débarrasse le tissu des impuretés qui s’y trouvent et surtout de l’apprêt qui a la fâcheuse tendance à « fixer » les taches. 
Ce premier trempage est particulièrement important pour le linge de lit ou de table afin qu’aucun « marbrage » n’apparaisse au premier lavage (traces blanches observables une fois le linge essoré au niveau des pliurres) ainsi que pour le linge de toilette en éponge dont les fibres naturelles en coton, et à fortiori celles en micro-coton et velours de coton, ont impérativement besoin d’être décaties afin qu’elles ne boulochent pas après usage.
• La laine, la soie ne doivent jamais tremper, pas plus que les tissus qui déteignent, les pièces comportant des parties métalliques et bien entendu, le cuir.

Le Trempage du linge taché :
• Un linge taché nécessitera un trempage dans de l’eau savonneuse avant d’être lavé en machine, afin de dissoudre ou d’atténuer les taches. 
• Pour un trempage efficace, nul besoin d’utiliser une eau trop chaude. Versez un peu de lessive dans le fond du bac ou de l’évier, ajoutez de l’eau et mélangez afin que la lessive soit dissoute avant d’y ajouter le linge qui ne doit pas être tassé. 
• Veillez à ne pas mettre à tremper ensemble du linge blanc et du linge de couleur (particulièrement du Nylon blanc). 
• Dans un évier ou un bac en émail, proscrivez absolument les lessives à base de phosphates.

Le Lavage :
• Avant de faire la lessive, triez le linge en séparant le linge clair et le linge de couleur. 
• Vérifiez également les températures afin de ne pas abîmer le linge par un lavage dans une eau trop chaude.
• Le linge de couleur sera lavé avec une lessive spécifique (sans agents blanchissants) et éventuellement retourné sur l’envers afin de préserver l’éclat des couleurs. Ceci évite également l’usure ou le lustrage du tissu sur l’endroit. 
• Pour un lavage idéal, le linge doit pouvoir remuer dans le tambour.
• Sachez aussi qu’un lavage machine est toujours préférable au lavage à la main, si l’étiquette d’entretien l’autorise.
• Si vous avez le moindre doute quant à la résistance des couleurs d’un produit textile, il faudra impérativement faire un essai avant de le mettre en machine. Pour faire ce test, humidifiez une partie peu visible du produit (ourlet, couture intérieure) et repassez-la en plaçant dessus un morceau de tissu, un mouchoir en papier ou du papier torchon blanc. Si un peu de couleur s’est déposée sur le tissu ou le papier blanc, lavez le produit à la main, dans l’eau froide et rincez à l’eau froide. S’il déteint beaucoup, si la couleur s’est modifiée, il sera préférable de le nettoyer à sec.
• Pour un premier lavage, lavez séparément votre linge de couleur. 
• Avant le lavage vous pouvez utiliser un produit spécial détachant avant lavage. Lavez le linge de maison séparément, en particulier ne le mélangez pas à des articles à base de polyester. Le polyester forme des peluches qui s’accrochent aux fibres naturelles, ce qui altère la douceur et la souplesse des textiles. 
• Attention également aux vêtements avec boutons et fermetures à glissière qui risquent d’abîmer le linge plus délicat pendant le lavage.
• Les lessives contenant des agents blanchissants ne doivent pas être utilisées pour des textiles de couleur car ils risquent de ternir leur éclat ou de modifier leur coloration.
• Laine et soie ne seront jamais lavées avec un produit contenant des enzymes.
• Les grosses pièces (couvertures, duvets, couettes) risquent de ne pas être suffisamment remuées dans le tambour de la machine. Placez quelques balles de tennis en même temps que la pièce à laver ; les balles frapperont le tissu et amélioreront le lavage.
• Pour le lavage à la main, préférez une lessive liquide, utilisée avec parcimonie.
• Enfin très important, ne laissez jamais votre linge une fois essoré dans le tambour de la machine, des « marbrures » pouvant apparaître au niveau des plis pris par le linge dans le tambour. Optez plutôt si vous ne pouvez pas étendre votre linge dès l’arrêt du cycle de lavage pour un arrêt « cuve pleine » de la machine que vous ferez suivre d’un essorage juste avant d’étendre votre linge.

Le Rétrécissement :
• Si la plupart des produits reçoivent désormais un traitement qui permet de maîtriser le rétrécissement, il est cependant normal de constater un léger rétrécissement de 4 à 8 % après le premier lavage sur des matières naturelles comme le coton ou le lin. Fort judicieusement, la dimension du linge de maison tient en général compte de ce rétrécissement éventuel. 
• Généralement, les grandes pièces de tissu et les toiles à trame serrée ne sont pas traitées au préalable.
• Par contre, les articles ayant déjà subi un premier traitement tels que le linge de table tissé jacquard ou les serviettes nid d’abeille ne rétrécissent normalement que de 3% environ.

 

 L’Essorage :
• Si l’essorage à la main reste idéal pour ne pas casser les fibres par une torsion trop forte, il reste évidemment très contraignant et très peu compatible avec l’utilisation d’un lave-linge. 
• Eviter autant que faire se peut, les vitesses d’essorage élevées qui éliminent le trop plein d’eau contenu dans les fibres mais les malmènent fortement.
• Si vous ne pouvez pas étendre votre linge dés l’essorage achevé, différez celui-ci au moyen de la fonction « arrêt cuve pleine » de votre lave linge s’il en est pourvu.
• Sortez rapidement votre linge de votre machine pour éviter qu’il ne se tasse. Défroissez-le en aplatissant certaines parties, notamment les bords des taies d’oreiller et des draps et les extrémités des nappes et des serviettes. Puis, pliez-le soigneusement.
• Ne laissez jamais du linge même essoré dans le tambour de votre lave linge ou dans une bassine au risque de le « marbrer » (traces de marbrage notamment sur les toiles, l’humidité laissant des marques au niveau des plis).

 Le Séchage :  
• Sécher le linge sur une corde à linge est idéal pour avoir un linge frais et peu froissé. 
• Si nous vous déconseillons l’utilisation du sèche-linge afin de préserver durablement votre linge de maison, l’usage de ce dernier s’avère pourtant bien utile et particulièrement profitable à l’éponge. Une bonne programmation de ce dernier vous donnera des résultats satisfaisants et laissera votre linge relativement souple et lisse.
• Ne séchez donc pas votre linge en choisissant une température de séchage trop élevée. Réglez votre sèche-linge de façon à utiliser le cycle de refroidissement à la fin, ce qui contribue à défroisser le linge. La plupart des sèche-linge possèdent un cycle qui envoie uniquement de l’air sans chaleur. Il s’agit là aussi d’une bonne méthode pour sécher votre linge.

 Le Détachage :
• Intervenez le plus rapidement possible sur une tache afin qu’elle ne s’incruste pas en séchant. Un peu d’eau et de savon suffisent généralement. 
• Reportez-vous toujours aux symboles de lavage qui figurent sur l’étiquette.
• Pour les taches persistantes, il est conseillé de mettre sur la tache un produit détachant avant lavage ou simplement frotter la tache avec du savon avant de la relaver en machine à 90°C.
• La plupart des taches de gras partent lorsqu’on augmente la température du lavage. Pour les taches difficiles sur le blanc, vous pouvez ajouter de l’eau de javel à l’eau de lavage en suivant les doses prescrites. 

 
Le Repassage :
• Lavé et séché correctement, votre linge ne se froissera pas. Néanmoins, les textiles fins et délicats en fibres naturelles ont tendance à se froisser, particulièrement quand ils sont neufs. À l’usage, ils deviennent plus doux et finissent par former moins de plis. 
• Pour le linge de lit et le linge de toilette, un bon fer à vapeur facilite le repassage tout comme un linge encore un peu humide. Lisez l’étiquette d’entretien sur laquelle vous trouverez la température de repassage maximale.
 
Le Rangement du Linge : 
• Si vous envisagez de ranger votre linge, nous vous conseillons de le repasser au préalable. 
• Rangez le linge à plat. Si vos étagères sont en bois, recouvrez-les de papier de soie. Certains bois comme le cèdre contiennent de l’huile et risquent d’abîmer votre linge. 
• Vérifiez que votre linge ne soit pas exposé directement à trop de lumière pour éviter qu’il ne se décolore. 
• Ne laissez pas de linge sur une table où il risque d’être exposé à la lumière du soleil pendant une période de temps prolongée 

 

L’Entretien par type de produit :

Les nappes antitaches :  
• Pour l’entretien de celles ci, bien suivre le mode d’emploi.  
• Intervenir le plus rapidement possible sur la tache en tamponnant avec une éponge ou un papier absorbant. 
• Laver en machine à 40°C. 
• Ne jamais utiliser d’eau de javel ni de solvant ou détachant. 
• En cas de tache persistante, passer du savon sur la tache avant de relaver la nappe, monter en température et laver à 60°C maximum en machine. 
• Nous vous déconseillons l’usage du sèche-linge bien qu’il n’altère pas le traitement antitache. 
• Lorsque la nappe est sèche, il est impératif de la repasser avec un fer chaud car la chaleur régénère le traitement.

Les Serviettes éponges : 
• Veillez à les laver avant la première utilisation pour les rendre douces et absorbantes, sachant qu’il faudra plusieurs lavages avant que vos serviettes éponge 100% atteignent leur capacité d’absorption, leur souplesse et leur volume maximal. 
• Au fil des lavages vos serviettes éponges deviennent de plus en plus douces, pour le linge de couleur n’utilisez pas de lessive contenant des agents blanchissants: ils risquent de ternir leur éclat ou de modifier les couleurs.
• L’utilisation de sèche linge à température modérée, légèrement humide est particulièrement adaptée pour le linge éponge, il lui donne tout son gonflant et sa souplesse, et préserve son hydrophilie. Par contre nous déconseillons l’emploi d’adoucissants qui diminuent le pouvoir absorbant des cotons.

Les Serviettes en nid d’abeille : 
Ces serviettes légères, à l’aspect gaufré, sont tissées de façon lâche pour augmenter leur capacité d’absorption. Elles sèchent très vite et ont subi un premier traitement, qui limite leur rétrécissement.

Le Linge de Table : 
• Le linge de table tissé Jacquard nécessite peu d’entretien. Il subit un traitement préalable destiné à faciliter son entretien et supporte l’eau de Javel sans dommage pour les couleurs. Cependant, nous vous déconseillons le nettoyage à sec. En effet, le lavage “détend” les fibres et met en valeur les motifs très élaborés du jacquard.
• Ici, le prélavage est particulièrement important parce qu’il protège le linge contre les futures taches. 
Remarque: une utilisation excessive d’eau de Javel risque d’abîmer les fibres naturelles.
• Il est préférable de laver votre linge à l’eau tiède avec une lessive pour textiles délicats et de le rincer à l’eau froide. Vous pouvez utiliser de l’eau de Javel pour raviver l’éclat de votre linge. Par contre, nous vous déconseillons les adoucissants car ils diminuent le pouvoir absorbant des textiles et peuvent dégager une odeur incommodante. 
• Sortez rapidement le linge de votre machine et secouez-le avant de le sécher pour éviter qu’il ne se froisse. 
• Un mot sur les torchons. Aussi beaux soient-ils, les torchons sont faits pour servir intensivement: dans la cuisine pour sécher la vaisselle ou la verrerie, mais aussi pour essuyer les taches. Vous pouvez donc utiliser de l’eau de Javel pour maintenir leur éclat.

Les Articles en Duvet : 
• Protégez toujours vos couettes avec des housses pour qu’elles restent propres. Avec vos oreillers en duvet, utilisez des sous-taies et lavez-les régulièrement. 
• Secouez tous les jours vos couettes et oreillers pour leur redonner du volume et assurer une répartition égale du duvet. 
• Les couettes et oreillers salis ou tachés peuvent être nettoyés avec un chiffon humide et du savon. 
• Vous pouvez aussi laver vos oreillers et vos couettes. Vos couettes et vos oreillers seront à nouveau bien gonflés et retrouveront leur éclat. 
Vous pouvez les laver à l’eau tiède dans une machine de grande capacité avec chargement à l’avant (comme celles utilisées par les professionnels), en prenant soin de choisir une lessive pour textiles délicats.
• Evitez les machines avec chargement par le dessus, qui risquent d’abîmer l’enveloppe en coton fragile de vos articles. Un faible rétrécissement et un léger froissement peuvent résulter du lavage. Mais, ils sont invisibles lorsque la couette est replacée dans sa housse. 
• Les couettes et les oreillers en duvet sèchent volontiers au soleil. Etendez-les sur un drap dans l’herbe ou sur une terrasse et secouez-les vigoureusement de temps en temps pendant le séchage. Vous pouvez aussi les sécher au sèche-linge à température moyenne. Dans ce cas, sortez-les toutes les heures pour les secouer et leur redonner du volume. 
• Mettez quelques balles de tennis dans votre machine pour faciliter le séchage. Veillez à ce que vos couettes et vos oreillers soient complètement secs avant de les remettre sur un lit ou dans une armoire. Rangez-les toujours dans des sacs en coton et non en plastique.
• Faites attention aux crochets (par exemple galets de rideau); ils risquent de déchirer les tissus. Si vous lavez des rideaux munis de crochets, enfermez le haut du rideau dans une taie d’oreiller et fermez-la avec une ficelle.